Toutes les mesures à connaître pour aménager une salle de bains

L’aménagement d’une salle de bain sur mesure est un projet qui prend du temps, et demande un investissement financier. Tout doit être minutieusement étudié, allant du choix des équipements d’hygiène corporelle et des meubles, à leur emplacement en fonction de la configuration de l’espace. Avant de vous lancer, voici donc quelques mesures à connaître qui vous aideront à optimiser l’espace, de manière à vous offrir une utilisation confortable et à transformer la pièce en un havre de détente et de bien-être.

Circuler aisément dans la salle de bains

Les distances nécessaires :

Pour la plupart des logements, notamment pour les appartements, la salle de bains est souvent une pièce intime aux dimensions réduites. Pour le plus grand confort des utilisateurs, il est donc important d’optimiser le moindre centimètre carré dès l’emménagement. Pour réussir l’aménagement de votre salle de bains sur mesure que ce soit dans le cadre d’une construction ou d’une série de travaux de rénovation, vous devez connaître les dimensions et les distances minimales à respecter. Prévoyez au moins une largeur de 105 centimètres pour circuler aisément à deux dans la pièce et entre les meubles et les équipements. Pensez également à mettre en place une distance de 50 à 55 centimètres devant la baignoire, et au moins 70 centimètres devant un meuble de salle de bains muni de portes battantes. Pour vous sécher entièrement de la tête aux pieds, sans vous heurter aux meubles ou aux divers équipements, prévoyez une largeur au sol d’au moins 90 centimètres.

Les dimensions du meuble de salle de bains :

Le meuble de vasque envahit de plus en plus les salles de bains. Pratique, il offre un espace de rangement supplémentaire, en plus de servir de support à votre vasque. Pour un modèle accueillant une seule et unique vasque d’au moins 70 centimètres de diamètre, des dimensions compactes avec 40 à 60 centimètres de long pour 50 à 80 centimètres de large sont amplement suffisantes. Entre 40 et 50 centimètres de profondeur seront nécessaires pour une vasque à encastrer et entre 50 et 60 centimètres pour un modèle à poser. Pour l’option double vasque très pratique pour une salle de bains familiale, un espace qui s’étend sur une longueur d’au moins 1,50 mètre sera indispensable. Veillez ensuite à ce que la robinetterie soit adaptée aux dimensions et à la profondeur de votre lavabo, avec une hauteur minimale de 40 centimètres entre le bec et le dessus du meuble de vasque, et environ 25 centimètres entre l’extrémité supérieure du bec du robinet et le rebord de votre vasque.

Les équipements d’hygiène corporelle

La baignoire :

Imposante, la baignoire occupe une grande partie de la salle de bains. Elle doit donc être choisie en fonction d’un certain nombre de critères, à savoir les dimensions et la configuration de la pièce ainsi que la taille du plus grand utilisateur, si celui/celle-ci prévoit d’y prendre des bains et s’y allonger de manière régulière. À titre indicatif, une baignoire ronde est disponible dans un diamètre de 1,30 à 1,80 mètre pour une hauteur comprise entre 55 et 57 centimètres. Pour la version rectangulaire, les dimensions des modèles sabots ou compacts démarrent à 105 centimètres, contre 160 centimètres pour le format classique et jusqu’à 190 centimètres pour l’option XXL. Dans tous les cas, la largeur est comprise entre 70 et 150 centimètres. Si vous préférez installer une baignoire sur pieds, sachez que les modèles compacts sont disponibles dans des dimensions de 147 centimètres de longueur pour 72 centimètres de large. En revanche, la hauteur est ajustable et varie de 47 à 59 centimètres. Sur les modèles grande taille, ces dimensions passent de 175 à 193 centimètres de long, pour 63 à 65 centimètres de large et une profondeur de 55 à 93 centimètres. Parfaites pour les petites salles de bains, les baignoires d’angle ont l’avantage d’être discrètes et pratiques. Ses dimensions sont de plus en plus variées, avec une longueur comprise entre 120 et 180 centimètres et une largeur de 70 à 150 centimètres.

La douche :

La partie réservée à la douche est un espace à aménager avec le plus grand soin dans la salle de bains. Aujourd’hui, plusieurs configurations sont possibles. Très en vogue, la douche à l’italienne est à la fois pratique et peu encombrante. Pour prendre une douche de manière aisée, prévoyez tout de même des dimensions minimales de 80 x 80 centimètres. Un encombrement de 90 x 90 centimètres ou 100 x 120 centimètres garantira un confort optimal. Pour les douches d’angle, votre choix dépendra en majeure partie des caractéristiques de la pièce. Vous opterez ainsi pour une structure rectangulaire avec une longueur pouvant aller jusqu’à 180 centimètres, une installation en quart de cercle avec 80 à 90 centimètres de rayon, ou une version carrée de 70 à 90 centimètres de côté. Dans tous les cas, une hauteur sous plafond de 2 mètres sera nécessaire. La robinetterie de la douche se fixe à une hauteur de 110 centimètres au-dessus du point d’évacuation d’eau le plus bas. Bien évidemment, cette hauteur varie en fonction des différents accessoires qui composent la robinetterie.

La notion de volume pour l’électricité et la sécurité

Étant donné que l’eau et l’électricité sont amenées à se côtoyer dans la salle de bains, il est primordial de prendre un certain nombre de précautions. Pour des raisons de sécurité, il est donc essentiel de faire en sorte que la mise en place des différentes sources de lumière et des appareils fonctionnant à l’électricité se fasse dans le respect des différents volumes de la salle de bains. La norme NF C 15-100 met donc en place quatre volumes distincts autour de la baignoire et de la douche. Les appareils électriques y sont donc autorisés ou interdits en fonction de leur indice de protection IP et de leur classe de protection. En Volume 0, c’est-à-dire dans la baignoire, seuls les éclairages IPX7 et de classe III à très basse tension de 12 V y sont autorisés, à condition que l’alimentation de sécurité soit installée au-delà du Volume 2. Le Volume 1, c’est-à-dire à une hauteur de 2,25 mètres au-dessus du sol ou du fond de la baignoire accepte les luminaires avec indice IPX4, classe III en 12V, avec une alimentation hors Volume 2. En Volume 2, c’est-à-dire dans un rayon de 60 centimètres au-delà du Volume 1, et jusqu’à 3 mètres du sol sur le plan vertical, vous avez la possibilité d’installer des sources d’éclairage à IPX4 de classe II en 230V. Les éclairages avec IPX1 de classe I en 230V seront autorisés en Volume 3, c’est-à-dire dans un prolongement de 2,40 mètres du Volume 2 et jusqu’à 2,25 mètres du sol.