Quelle épaisseur pour un parquet stratifié ?

 

La réponse à cette question dépend de plusieurs critères et notamment de la pièce dans laquelle votre parquet stratifié va être posé. 

 

En ce qui concerne le haut de gamme du parquet stratifié qui s’avère très résistant et peut équiper une boutique à fort passage, un couloir de bureau (où le personnel et les clients vont et viennent) ou encore les pièces les plus sollicitées de votre maison, vous trouverez des lames de qualité épaisses de 8 à 12 mm qui intègrent parfois une sous-couche de 1 à 2,5 mm pour un vrai confort de marche et une grande résistance. Vous pourrez ensuite choisir différentes essences : chêne, châtaignier, wengé… mais aussi différentes épaisseurs de parquet, selon la qualité de finition souhaitée et selon vos aspirations, tout en prenant soin d’être en accord avec le décor de votre entreprise ou de votre habitation.

 

Veuillez noter que la mise en place d’une sous-couche pour votre parquet est une étape essentielle avant la pose d’un parquet stratifié. La sous-couche assure un confort phonique et thermique et permet une meilleure tenue du revêtement de sol dans le temps et lui assure une plus longue durée de vie. La sous-couche compense aussi parfois certaines irrégularités du sol et permet de protéger le parquet d’éventuelles remontées humides. Les performances des sous-couches varient selon les matériaux et il est important de choisir la sous-couche correspondant le mieux aux contraintes de votre chantier. 

 

Comment l’adapter à votre intérieur, quelle pose choisir ?

 

Il est vrai que l’accord de votre sol stratifié avec le mobilier de votre pièce peut jouer sur l’ambiance globale du lieu. Votre sol mérite un environnement qui le mettra en avant et vice versa. Votre sol stratifié pour le salon avec une belle essence de chêne huilé, se mariera parfaitement dans une maison au cachet ancien, avec de beaux meubles d’antiquaires. A l’inverse un sol plus clair ou très foncé se mariera avec des meubles blancs contemporains. Dans tous les cas, le parquet a un côté , il évoque la tradition et apporte ce “je ne sais quoi” qui fait toute la différence. Une pièce habillée d’un beau parquet ajoute toujours du charme à l’ensemble… Tout le monde peut désormais trouver son bonheur (budget, décor), le stratifié permet d’ailleurs sans complexe de changer de sol à moindre coût. Tout est donc envisageable pour se faire plaisir !

 

Reste ensuite à choisir la technique de pose, et il en existe de plusieurs types :

 

– la pose collée : permet de poser directement les lames ou dalles de parquet au sol. Cela est possible sur les supports en béton, sur un ancien carrelage, plancher ou encore faux-plancher. A savoir la pose collée est obligatoire lorsque vous installez un chauffage au sol. Cette pose offre un de marche et limite le bruit lors de votre passage…

 

la pose flottante :

– clipsable, Il convient d’ajouter aussi une sous couche d’isolation phonique, vos voisins du dessous vous diront merci (si vous en avez) ! La pose peut être clipsable sur deux côtés, dans ce cas, la pose doit s’effectuer dans le sens de la longueur. Si elle est clipsable sur quatre côtés, il est possible de faire la pose en longueur ou en largeur et vous n’aurez besoin ni de maillet ni de tire-lame.

– à coller, dans ce cas les lames de parquet sont simplement collées entre elles.

Le message à retenir est évident pour tout ceux qui ne montrent pas de grandes aptitudes de bricoleurs, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel son aide est requise et vivement conseillée afin d’obtenir un résultat parfait, dont vous n’aurez absolument pas à rougir !