Il n’est jamais aisé de choisir un escalier d’intérieur. Aux yeux de son acquéreur, le modèle choisi est celui qui répond à plusieurs critères. Il a pourtant l’embarras du choix entre les modèles qui existent ainsi que la variété des matériaux.

En premier lieu, l’esthétique compte pour beaucoup dans le choix définitif. Il existe en effet de nombreux modèles d’escalier d’intérieur. La forme d’escalier compte ! Il faut également considérer l’usage de l’escalier. Ainsi, tous ne conviennent pas à toutes les situations. Un escalier abrupt serait difficilement compatible pour une habitation où vivent des personnes souffrant d’un handicap, en bas âge ou bien âgées. Un escalier d’intérieur doit être agréable à emprunter et écarter tout inconvénient qui puisse se présenter à son futur utilisateur.

Enfin, le modèle ne dépend pas uniquement des envies rêvées de l’acheteur mais également d’une réalité concrète : comment est disposé le lieu qui va accueillir l’escalier ? Est-il vaste ? Y a-t-il des obstacles empêchant la pose de certains modèles ? Le choix définitif est celui du compromis et de l’équilibre, celui qui permet de répondre à ces exigences.

CSB Design est un spécialiste de la décoration et de la rénovation d’intérieur originaire de la région d’Annecy et qui œuvre sur les départements de la Haute-Savoie, de la Savoie et de l’Ain.

Contactez-nous

Les types d’escalier

Il en existe de différentes sortes. Le plus classique est l’escalier droit. Il présente l’avantage de faciliter l’accès entre les étages en ne condamnant pas beaucoup d’espace. C’est la raison pour laquelle il est apprécié : il est pratique et convient pour les surfaces disponibles relativement réduites. De plus, il est facile à installer.

L’escalier tournant est très esthétique. Il a l’avantage d’économiser l’espace disponible. Ce type d’escalier connaît plusieurs variantes. Il peut ainsi être demi-tournant ou quart-tournant. L’angle diffère. Le premier offre un angle de 180 degrés tandis que l’autre est de 90 degrés, tel une équerre.

Les escaliers circulaire ou hélicoïdaux sont populaires. Ils ont le vent en poupe. Ils se caractérisent par le fait qu’ils ne reposent sur aucun mur. Il en existe plusieurs déclinaisons selon qu’il y ait un mât central ou non.

Le matériau est un facteur essentiel dans le choix définitif. Il y en a pour tous les goûts ! Béton, pierre, bois, verre et autres matériaux sont prisés. Quel que soit le matériau choisi, il est possible de faire de tout escalier un élément esthétique qui épouse parfaitement son environnement. Si l’escalier est posé afin de faciliter le passage entre deux étages, il n’en demeure pas moins un objet pour lequel la dimension esthétique compte. L’escalier d’intérieur le plus simple peut avoir un charme fou s’il est en adéquation avec l’environnement qui l’entoure.

Les matériaux éligibles sont nombreux. Un escalier en bois peut être réalisé en chêne, en en hêtre ou d’autres bois réputés. L’inconvénient du bois demeure son usure. Les escaliers métalliques peuvent être en fer, en aluminium ou en inox. Le métal est devenu très tendance. Quant à la pierre ou au béton, il n’y a pas à douter de la solidité de l’escalier ! Ces matériaux sont appréciés car ils offrent une grande variété de finitions.

Un escalier pour quel usage ?

C’est un paramètre à prendre en considération : comment va-t-il être utilisé et qui va l’utiliser ? En effet, certains modèles ne conviendront pas à tout le monde. Les escaliers à pente raide sont ainsi déconseillés pour les personnes âgées, les enfants en bas âge ou toute personne souffrant d’un handicap et pouvant être incommodée par la raideur. Il faut penser à son confort personnel et que l’escalier soit facile à monter ou à descendre.

Par usage, il faut entendre l’utilité. Quelle est l’utilité de l’escalier ? S’il est destiné à être continuellement emprunté, il est certain qu’il fera partie du paysage en permanence. En revanche, pour un usage moins fréquent, l’option de l’escalier pliant ou coulissant est à réfléchir. Elle a le mérite d’économiser l’espace.

Il faut prendre en considération les espaces qui seront joints par l’escalier. Si les parties reliées sont des espaces de vie fréquentés en permanence comme des chambres ou un salon, il est préférable de privilégier un escalier d’intérieur qui soit large. Il est dommage de se sentir à l’étroit dans un escalier qu’on emprunte plusieurs fois par jour et logiquement pendant de nombreuses années. Les modèles de type quart-tournant ou demi-tournant répondent bien à cette problématique.

Voir nos réalisations

Un escalier pour quel espace ?

Il existe des escaliers pour toutes les surfaces, des plus petites aux plus spacieuses. Il faut faire montre de cohérence avec l’espace qui va recevoir l’escalier. Les petits espaces vont être plus facilement équipés par un escalier hélicoïdal ou en spirale. Ces modèles ne vampirisent pas l’espace. Pour une surface réduite, ils sont idéaux car ils optimisent l’espace. Ils présentent un autre avantage : ils conviennent bien pour être placés dans les angles.

Pour les surfaces les plus vastes, autant miser sur des escaliers d’intérieur qui prennent plus de place ! Les modèles droits et quart-tournant sont ainsi à privilégier. Il ne faut pas croire que parce qu’il prennent davantage de place que d’autres modèles, il n’y a pas la possibilité d’optimiser l’espace : tout est possible ! Sous l’escalier, l’espace vide est aménageable. Il peut très bien être transformé en espace de bureau. Il peut accueillir un meuble de rangement ou bien une étagère.

Quelques détails doivent être considérés : par exemple, les contremarches sont un élément de l’escalier mais quelle est leur utilité ? C’est un élément posé verticalement qui sert à boucher l’espace entre les marches. Il n’est pas indispensable mais il a une vocation sécurisante pour une famille ayant des enfants en bas âge. En revanche, pour un foyer sans enfant, la contremarche n’est pas nécessaire ; l’ôter permet le passage et la diffusion de la lumière au travers de l’escalier.

De même, la même question peut se poser pour une rampe : est-elle indispensable ? Si les utilisateurs de l’escalier sont très jeunes ou bien âgés, il est vivement conseillé d’en installer une. Elle revêt une dimension sécuritaire. Sa présence dépend de la pente de l’escalier : plus il est raide et plus il est recommandé de s’en munir. Enfin, il est possible d’équiper les marches avec des revêtements anti-chute. Un escalier peut être majestueux mais il n’en demeure pas moins un endroit où les chutes peuvent avoir de graves conséquences. Si l’esthétique et le confort comptent, il ne faut jamais oublier la dimension sécuritaire.

Contactez-nous