Le parquet

Il existe plusieurs poses et types de parquet. Le parquet en bois, le parquet massif ne se posera pas de la même façon qu’un parquet flottant ou contrecollé. Le parquet massif reste le plus traditionnel, le plus ancien. Les lames de parquet en bois massif s’emboîtent les unes aux autres avec un système de rainures. La pose peut être collée ou clouée mais surtout pas flottante. Ces parquets aux essences de bois massif sont les plus chers, leur particularité est qu’ils peuvent être rénovés par ponçage, l’ajout d’une couche de finition, vitrifiés ou cirés, et les voilà prêts pour une nouvelle utilisation sur de nombreuses années. Certains de ces parquets massifs sont même centenaires, il garde, malgré leur grand âge, leurs plus beaux atours et la patine du temps leur va à ravir !
Les parquets massifs sont déclinés dans de nombreuses essences de bois, mais le chêne reste une valeur sûre. Le contrecollé ou stratifié (non massif, est composé de trois couches : la supérieure conçue à partir de bois noble, et les deux autres constituées de dérivés de bois) aura des usages variés, le stratifié est aussi plus facile à entretenir, un avantage à ne pas négliger. Pour choisir son type de parquet, il faut également prendre en compte le flux de passage dans la pièce et ainsi définir le degré d’usure et l’épaisseur utile de la lame, car la longév